Retour
Compagnon Nature

Les changements intervenus ces dernières années dans notre environnement ne sont pas sans conséquences sur les populations d'oiseaux : disparition de leur habitat (zone humide par exemple), raréfaction de la nourriture (les traitements insectivores ont pour effet de diminuer les proies de certaines espèces), diminution des lieux de nidification. Ainsi les oiseaux cavernicoles (ceux qui nichent dans des cavités) voient les possibilités de reproduction diminuer : les vieux arbres sont vite abattus (ils permettaient aux pics, mésanges, sittelles, chouettes de nidifier), les clochers sont grillagés pour éviter les pigeons (la chouette des clochers n'y trouve plus son compte).

Les mésanges se raréfient à cause de la perte de leur zones d'habitats. Les durs hivers sont également une lourde menace. L'espèce a des prédateur de nid tels sur les écureuils et les pics. Leurs sites de nidification sont souvent occupés par les moineaux.

C'est là que l'ami des oiseaux peut intervenir en proposant une solution de remplacement : les nichoirs.

1 - Préférez du bois massif et résistant. Ne le poncez pas trop afin que les oiseaux puissent s'agripper dessus. Supprimez les échardes et pointes oubliées après avoir fini la construction du nichoir.

2 - Évitez les peintures de couleurs vives ou toxiques. Préférez plutôt un enduit qui protège le bois (couleur marron).

3 - Ne faites pas les trous d'accès au hasard. Le diamètre du trou d'envol doit être fonction de la taille de l'oiseau et les positions diffèrent suivant les espèces d'oiseaux.

4 - Veillez à ne pas mettre votre nichoir trop bas ou prêt d'une branche, ce qui le rendrait accessible aux prédateurs. Choisir un mur ou un tronc ébranché. La hauteur moyenne va de 2 à 6 mètres, (certains oiseaux nécessitent une hauteur plus élevée, comme le Pic, environ 7m). L'ouverture tournée de préférence vers le sud, sud-est ( à l'opposé de l'orientation pluvieuse).

5 - Fixez le nichoir avec du fil de fer ou de la ficelle solide. Soignez la fixation afin d'éviter un décrochage malencontreux.

6 - Une fois le nichoir installé sur l'arbre, n'y touchez plus avant l'hiver (pour éviter que les parents n'abandonnent leur couvée).

7 - Des charnières de toit peuvent être utilisées pour donner accès au nid lorsque celui-ci n'est plus habité.

8 - Les moisissures s'attaquent au nichoir. Nettoyez le chaque hiver avec du savon et de l'eau.

 

Construire une mangeoire
Construire un nichoir à mésanges
le nichoir classique

diamètre du trou

2,8 cm pour la mésange bleue

3,3 cm pour la mésange charbonnière

le nichoir à balcon

diamètre du trou

2,8 cm pour la mésange bleue

3,3 cm pour la mésange charbonnière

meilleure protection contre les intempéries et les prédateurs


retour haut

retour haut
retour haut

Quelques conseils

Il faut savoir que lorsqu'on a commencé à nourrir les oiseaux, il est indispensable de continuer, en particulier en plein hiver.

- Déplacer les mangeoires et les sites de nourrissage régulièrement est conseillé.

- Il convient de contrôler la fraîcheur de la nourriture, et si jamais des aliments restent trop longtemps sans être consommés, réduisez les quantités proposées.

-Nettoyez régulièrement les mangeoires (au moins une fois par mois) avec une solution de désinfectant diluée à 10%. Rincez à plusieurs reprises à l'eau chaude pour s'assurer que toutes les substances chimiques ont bien été éliminées. La salmonelle est présente en petite concentration chez les populations d'oiseau sauvages, et une mauvaise hygiène peut provoquer une épidémie locale.

Il n'est pas nécessaire de nourrir les oiseaux si les aliments naturels sont disponibles dans votre jardin. Si l'hiver n'est pas rigoureux, (pas de vague de froid avec de la neige ou du givre), les oiseaux trouveront leur nourriture.


retour haut
cliquer pour agrandir
cliquer pour agrandir
la mésange bleue
la mésange charbonnière

Ci-contre une mangeoire très facile à fabriquer.

On peut également laisser libre cours à son imagination car on peut, par exemple, recycler un pot de fleur en mangeoire.Mais un toit est préréble pour abriter la nourriture.

Ci-dessous quelques exemples de mangeoires

Quelle nourriture

- Le tournesol est la graine préférée de la plupart des oiseaux. Evitez les mélanges vendus dans le commerce (tournesol + millet + chènevis). Les oiseaux, qui sont au moins aussi gourmands que vous, jetterons exprès certaines graines pour ne prendre que celles dont ils raffolent.

- Les graines de maïs, de chanvre, de tournesol, de riz, de millet sont riches en hydrates de carbone (maintient la chaleur du corps). Ils fournissent des vitamines, des sels minéraux et des protéines.

- On peut compléter avec du saintdoux ou du beurre d'arachide (matières grasses énergétiques). Dans ce cas, mélanger soigneusement le beurre d'arachide avec les graines avant de le réposer dans les mangeoires car il risquerait d'étouffer les oiseaux.

- Il faut également leur fournir des substances solides pour les aider à diriger leurs aliments, comme le sable, la farine ou des coquilles d'oeufs écrasées.

- On peut aussi donner du pain rassis et des restes de viande cuite.

- Veiller à ce qu'il y ait tous les jours de l'eau fraîche.

Pour compléter leur régime alimentaire, on peut suspendre dans des filets, des morceaux de margarine, placés à l'abri du soleil. Il est possible d'enfiler sur un fil de fer des cacahuètes (non salées) encore dans leur cosse et d'accrocher l'ensemble à une branche.


retour haut

autre nichoir

retour haut

- Découpez les pannaux avant et arrière (1) dans du contre-plaqué de 6mm d'épaisseur. Ils auront la forme d'un triangle équilatéral de 200mm de côté.

- Sur le panneau avant à 60mm du sommet, percez le trou d'entrée, puis 35mm au-dessous, un trou de 10mm de diamètre pour le perchoir.

- Découpez ensuite les côtés (2). Ce sont des rectangles de 220 X 155 mm. Biseautez l'arête supérieure à 30° pour que les 2 côtés se joignent au sommet du nichoir.

- Découpez le plancher (3) mesurant 210 X 130 mm. Chanfreinez ses petits côtés à 60° pour qu'ils épousent la pente des côtés (2).

- Percez le panneau arrière (1) un trou permettant l'accrochage du nichoir sur un mur ou un arbre.

- Collez et clouez toutes ses pièces pour former l'ensemble de la figure ci-dessous. Les côtés (2) dépassent la face avant (1) de 25mm. Collez une cheville de 50mm de long dans le petit trou de la face avant . Poncez, enduisez et peignez soigneusement.

diamètre du trou

2,8 cm pour la mésange bleue

3,3 cm pour la mésange charbonnière

Compagnon Nature
Installer le nichoir de préférence avant l'hiver afin qu'il fasse partie du paysage et que les oiseaux s'habituent mais il est fréquent que la première année il ne soit pas habité.
Compagnon Nature
Compagnon Nature
Compagnon Nature
Compagnon Nature
Compagnon Nature
millet
chanvre
tournesol
cacahuète
cliquer pour agrandir
cliquer pour agrandir
cliquer pour agrandir
quelques conseils avant de commencer